SB

La réserve Aquicuana


Cette réserve naturelle protégée se situe à une vingtaine de kilomètres de la ville de Riberalta dans le département du Beni au nord de la Bolivie et en pleine Amazonie. Elle y abrite le lac San José, un centre de retraite médicinale, Pistahua, ainsi que deux communautés, San José et Warnes. Son nom, Aquicuana, vient du nom ancestral du lac et signifie dans la langue Tacaba « grands arbres ».

Histoire de la Réserve:

  • 1995: la municipalité de Riberalta a mis en place une première loi pour protéger le lac San José.
  • 2004: la municipalité a étendu la protection de l’espace à 1.600 hectares
  • 2016: Sustainable Bolivia, Pisatahua, la municipalité de Riberalta et les communautés de San José et Warnes ont travaillé ensemble pour étendre la Réserve et sa protection. Nous avons officiellement établi la Réserve Aquicuana en protégeant ainsi plus de 20.000 hectares de forêt tropicale.
  • 2018: un péage de 2 Bs (0.25€) est créé à l’entrée de la Réserve et de la communauté de Warnes pour que cette dernière contrôle les entrées et la pêche avec des filets et la chasse ont été interdits. La proposition de loi de 2016 pour agrandir la Réserve est promulguée.

Inauguration de la Réserve Aquicuana (2016)

 

Les organisations soeurs Sustainable Bolivia et la Fundación Amazonia travaillent main dans la main avec les communautés locales pour protéger le patrimoine naturel de la Réserve. L’objectif principal est de protéger la réserve de l’expansion agricole et l’élevage intensif, de la déforestation, de l’exploitation minière et de l’extraction de ses ressources naturelles tout en permettant d’améliorer les conditions de vie des deux communautés locales.

 

Environnement et climat

En attendant c’est la nature qui, ici, dicte sa loi. Les deux communautés vivent aux rythmes de la saison sèche et de la saison humide et toute activité doit s’y adapter. Que se soit l’agriculture ou le tourisme, le rythme change selon la saison. Lors de la saison sèche il est possible de se balader dans la jungle afin d’explorer la nature florissante de la réserve. C’est une activité un tant soit peu plus difficile lors de la saison humide où certaines parties de la réserve sont inaccessibles.

Cette réserve assure la protection de la nature mais elle permet aussi son observation. Il est possible grâce aux années de travail des deux associations et des communautés d’observer une multitude de spécimens de l’Amazonie dans un cadre naturel et protégé. C’est un lieu idéal pour l’observation de la faune (poissons, oiseaux, mammifères et insectes) et de la flore.

Le travail de Sustainable Bolivia dans la réserve

Fort de l’expérience acquise à Cochabamba, Sustainable Bolivia travail désormais directement avec les communautés locales de la réserve. Les projets de l’association sont de mettre en place des projets d’assainissements environnementaux et de permaculture. Cela inclut la construction de latrines, la chloration de puits, des ateliers d’éducation à la santé et des projets d’agroécologie. De plus, l’association souhaite construire au niveau du péage un lieu pour faire la cuisine et servir des repas ainsi qu’un point d’information pour les touristes souhaitant visiter la réserve.

Il y a des opportunités de volontariat dans la réserve dans les secteurs de l’environnement, de l’éducation et de la santé. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations!