SB

Riberalta


Riberalta est une ville bolivienne du bassin amazonien, sur la rive sud-est où convergent les rivières Madre de Dios et Beni. Avec 99 000 habitants environ, c’est la deuxième plus grande ville du département derrière la capitale Trinidad.

Histoire

La ville a eu différents noms : Barranca Colorada, La Cruz, Ribera-Alta, et finalement Riberalta. Vers la moitié du 19e, des explorateurs et des navigateurs solitaires s’y sont aventurés. Ils y ont trouvé une rive élevée, au confluent des deux colossales rivières Madre de Dios et Beni. Très vite occupée par des hommes d’affaire et aventuriers (nationaux comme internationaux) attirés par le potentiel économique de l’hévéa (arbre à caoutchouc) de la région, la ville fut officiellement créée le 3 Février 1894 par Manuel Vicente Ballivián, après douze ans de prospérité.

Dû à la localisation spécifique de la ville et l’expansion du marché du caoutchouc, Riberalta est devenue un centre international d’activité. Plusieurs entreprises européennes y ont ouvert des bureaux, et l’argent des exportations de caoutchouc a provoqué un véritable boom économique, attirant ainsi des gens de part et d’autre du pays. Riberalta a également accueilli beaucoup de japonais. L’arrivée d’une variété de migrants a offert à la ville un mélange cosmopolite de cultures, ainsi que de nouvelles techniques (dans l’agriculture, ou encore la menuiserie pour ne citer qu’elles). Mais l’effervescence a vite été tempérée par la Première Guerre Mondiale, et l’industrie du caoutchouc s’est détériorée. L’exode (particulièrement d’étrangers) a fortement impacté la ville et son économie. À travers plusieurs projets, majoritairement liés à l’éducation, la ville s’est doucement réveillée dans les années 40. Et finalement, dans les années 60, l’extraction de la noix amazonienne a commencé à présenter une sérieuse alternative économique.

Economie

Riberalta est le plus grand exportateur d’amande amazonienne (Bertholletia excelsa), aussi connue sous le nom de noix du Brésil. La récolte et la transformation de la noix du Brésil est une source de travail pour des milliers de familles, générant des revenus directs et indirect, avec des exportations qui dépassent les 30 millions chaque année. La ville est aussi productrice de fruits exotiques, d’or, de caoutchouc et de bois tropicaux.

Climat

Entourée de l’épaisse jungle, Riberalta est à 130 mètres au-dessus du niveau de la mer. En plein bassin amazonien, il fait chaud et humide toute l’année. La saison des pluies s’étale de Décembre à Mars. Lors de la saison sèche, à savoir l’hiver, la température peut baisser jusqu’à 15°, même si le ressenti est plus bas dû à l’humidité.

Architecture

C’est une ville remarquable pour son découpage rectiligne. Il pourrait sembler facile de se déplacer avec tous ces angles droits, mais il y a peu de panneaux d’indication, et les rues ont tendance à se ressembler. La ville est divisée en neuf quartiers, cinq sont urbains et quatre ruraux. Deux d’entre eux sont dirigés par les fermiers et les autres sont indigènes. L’avenue principale, Mamoré, traverse la ville d’un bout à l’autre. La plupart des restaurants se trouvent autour de la place principale.

Voici pour vous une carte interactive. Grâce à elle vous pouvez découvrir la ville en visuel, situer un peu plus les différentes activités comme où manger ou les adresses utiles de Riberalta. C’est juste ici !